Le lac Song-Kul

Randonnée à cheval, trekking et vtt

Le lac Song Kul

Le lac Son-Kul (également Song-Kul, Son-Kyol, Sonkul, etc.) est un grand lac de montagne, le deuxième plus grand du Kirghizstan, qui se trouve dans la province de Naryn, à environ 280 kilomètres de Bichkek. Son-Kul est situé à 3 000 mètres d'altitude dans une grande vallée d'inter-montagnes, délimitée par la crête Son-Kul-Too au nord et la crête Moldo-Too au sud. Le lac est frais et assez profond - sa profondeur maximale est de 14 mètres. Il gèle au milieu du mois de novembre et ne dégèle qu'au milieu du mois d'avril. La région autour du lac est très pittoresque, surtout en été. Son-Kul est entouré de basses collines derrière lesquelles on peut voir les pics hérissés et les champs de neige des crêtes du Tien Shan central.

En raison de l'altitude élevée, il n'y a pas d'arbres du tout, car seules des herbes basses et résistantes et de nombreux edelweiss poussent dans de telles conditions. Bien que le lac ne soit pas très grand en taille, ses rives sont très différentes les unes des autres. Les rives sud et est sont assez douces et par endroits marécageuses, tandis que les rives nord et ouest sont plutôt abruptes et la route qui longe le lac serpente le long des collines, s'élevant tantôt brusquement au-dessus du niveau de l'eau, tantôt descendant tout aussi brusquement. Il est particulièrement agréable de le longer à vélo, car la rive ouest offre la meilleure vue sur le lac.

Son-Kul est un endroit plutôt inaccessible, l'influence anthropique y est donc minimisée. Ce n'est qu'en été que des troupeaux nomades arrivent ici depuis les villages situés dans la vallée voisine de Jumgal et depuis Naryn. À d'autres moments, la vallée de Son-Kul est complètement inhabitée. Sur la rive nord du lac se trouve le seul bâtiment en pierre de toute la vallée - le mausolée de Taylak Baatyr, construit à la fin du XIXe siècle. Le lac Son-Kul est très populaire auprès des touristes. Il existe un grand nombre d'itinéraires touristiques et, grâce à la situation géographique avantageuse du lac, un voyage d'une partie du pays à une autre peut très bien être combiné avec une visite de Son-Kul. Son-Kul est également très intéressant car en été, on peut y voir le mode de vie nomade et passer quelques jours loin de la civilisation.

Comment se rendre à Son-Kul ?

La route vers Son-Kul est assez délicate. Il y a 4 passages routiers menant au lac. La plus populaire et la plus facile à conduire est celle de Kalmak-Ashuu (la partie nord-est du lac), dont le virage se trouve sur l'autoroute Bishkek-Torugart, à 3 kilomètres du village de Sary-Bulak. Vous pouvez également vous rendre au lac en voiture en passant par les cols Terskei-Torpok (également appelé 33 perroquets, situé dans la partie sud-est du lac), Moldo-Ashuu (la rive sud du lac) et Kara-Keche (la rive sud-ouest). Outre les passages pour automobiles, il existe de nombreux passages pour piétons, qui peuvent également être traversés à vélo ou à cheval. Il s'agit notamment des cols Tuz-Ashuu, Chil-Bel et Uzbek. On peut monter au lac Song Kol quasiment toute l'année depuis le village de Kyzart en passant par le col de Tuz Ashuu. On peut facilement louer des chevaux à Kyzart et faire une randonnée à cheval de 2 à 7 jours.

ATTENTION!
Pendant la haute saison touristqiue de mi juillet à fin août, il est difficile de trouver des chevaux en bonne forme au village de Kyzart. Ils sont montés presque tous les jours, et les chevaux sont fatigués et ils ont pas suffisement de temps pour récuperer. Desfois ils ont des blessures au niveau du passage de sangle, et nous vous conseillons de refusez de monter ces chevaux blessés pour leur bien être. Vous avez plus de chance de trouver des chevaux en bonne forme directement à Song-Kul.

song-kul hiver

Le lac Song-Kul reste accessible même en hiver. On peut faire un aller-retour à cheval en une journée depuis le village de Kyzart. Si vous avez envie de vivre une expérience plus aventureuse, il est possible de passer la nuit en yourte. A cette période, la temperature varie entre - 30 et - 40 degrés. La yourte est chauffée par un poil à charbon.